temples détruits

Catégories

Les Mathes 1

Adresse : rue Léon Nicolle 17570 Les Mathes.


Historique :

Avant la construction du temple, le culte protestant se tenait clandestinement dans les bois du Grand-Logis.

ce temple, inauguré en 1891, a été désaffecté et cédé à la commune en 1955. Sur le fronton, on pouvait lire le verset "La vérité vous affranchira" (Jean 8, 32).

Il a été ensuite utilisé par La Poste. Puis démoli en 2006.

Pour perpétuer le souvenir de l'ancien Temple du 19éme siecle, un monument a été érigé, représentant le fronton de ce temple avec le verset biblique qui l'ornait. ( rue léon Nicolle au niveau d'un rond-point)

mhpc tous droits réservés

Pour en savoir plus


retour vers             Temples détruits                temples            histoire              page d'accueil

Ronce les bains 1

adresse : allée du Temple 17390 Ronce les Bains.

Historique : 

chapelle préfabriquée et démontable en bois qui fut utilisée à Royan pour remplacer le temple bombardé en janvier 1945.

Cette chapelle a été offerte à la ville de Royan par les suisses.

Un don identique a été fait a été fait aux églises de Caen, Le Havre … par le Conseil oecuménique des églises qui avait récupéré des foyers du soldat de l'armée américaine
           Après l’inauguration du vaste et fonctionnel Centre protestant de Royan, en juin 1956, elle est devenue obsolète et elle a été cédée à la paroisse de La Tremblade dont la station balnéaire de Ronce-les-Bains était en pleine expansion. D’abord édifiée sur un terrain communal, elle est devenue à la fin du siècle, la propriété de la commune de La Tremblade.

           Le premier culte y a été célébré le 07 juillet 1957. Affectée à l’ERF, cette chapelle servait de poste d’été. Deux de ses travées avaient été aménagées en logement mis à la disposition des pasteurs pour des vacances au bord de la mer. En échange, ils assuraient le culte dominical.
           Lors de la tempête de décembre 1999, la toiture a été endommagée par plusieurs pins maritime déracinés, ce qui lui a valu une réfection totale ainsi qu’une rénovation de l’ensemble.
           Cette chapelle a été désaffectée en février et démontée début mai 2007 pour laisser place à un parking. Le culte se fait désormais dans un des temple de l'EUPdF des Ils de Saintonge.

La cloche de ce temple a pu être récupérée et fait désormais partie des collections de la Maison de l'Histoire du Protestantisme Charentais..

texte MHPC  tous droits réservés

retour vers             Temples détruits                temples            histoire              page d'accueil