architecture


LES TEMPLES MONUMENTS HISTORIQUES
EN POITOU-CHARENTES

-----------------------------------------------------------------------------------


La commémoration de l'Edit de Nantes fut l'occasion pour le service des monuments historiques de PoitouCharentes de poser un regard particulier sur le patrimoine protestant, le 27 mai 1998. Il examina une sélection de 17 temples en vue de leur protection au titre de la loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques.

En effet, à cette date, quatre temples du Poitou-Charentes étaient protégés au titre cette loi : trois anciennes églises réutilisées : le couvent des Récollets à La Rochelle (17), l'église de Beaussais (79) ainsi que l'église de Cressac (16) - qui sert de temple depuis 1904 - et un seul temple du XIXe siècle, celui de Chauray (79). Un cimetière familial était protégé au titre de la loi de 1930 sur les sites : le cimetière de la Chênaie à Breuillet (17). Le patrimoine protestant se caractérisant en outre par un ensemble mobilier extrêmement modeste, seuls le pupitre de chantre de Cozes (17) et une tapisserie des tables de la loi de Marsilly (déposée au Musée rochelais d’histoire protestante) étaient protégés.

Cette étude globale qui était tentée en Poitou-Charentes ne semblait pas avoir été menée ailleurs.
La mise en place de cette thématique se fit à partir de diverses initiatives des protestants, notamment de M. André PACHER et de l'association Poitou-Saintonge-Protestants, ainsi que de l'administration, qui finirent par aboutir à plusieurs rencontres et à une sélection des temples les plus représentatifs sur les 130 que compte la région : 63 en Charente-Maritime, 39 en Deux-Sèvres, 22 en Charente et 6 en Vienne.

Les critères du choix des 17 temples retenus et présentés furent :
a) Critères architecturaux ;
b) Critères historiques ;
c) L’affectation au culte. L'usage religieux des édifices fut défini comme une priorité ;
d) L'intégration dans le site urbain. Ce critère concerne surtout le temple de Vançais (79) qui se trouve face à l'église sur la place publique.
e) La présence de mobilier, mais la majorité des temples a conservé un mobilier modeste.
f) Lieux de mémoire. Les temples de Souvigné (79) et de La Couarde (maison du protestantisme) (79), devenus les sièges de manifestations culturelles autour du protestantisme, étaient plus particulièrement désignés.

Liste des 12 temples dont la protection a été retenue
après avis de la commission régionale du patrimoine historique, archéologique et ethnologique du 27 mai 1998
Charente : 3 temples : JARNAC (26.10.1998) ; SEGONZAC (29.09.1998) ; VILLEFAGNAN (26.10.1998)
Charente-Maritime : 4 temples : COZES (21.09.1998) ; PONS, église St-Martin (ancien temple) 26.10.1998 ;
SAINTES (26.10.1998) ; ST SULPICE DE ROYAN (09.1998)
Deux-Sèvres : 4 temples : CHENAY-façade (21.09.1998) ; ST GELAIS (21.09. 1998) ; SOUVIGNE (21.09.1998) ;
VANCAIS (21.09.1998).
Vienne : 1 temple : ROUILLE (21.09.1998)

Ainsi, avec le temple de Chauray (Inv. MH depuis le 7/03/1988), il existe en Poitou-Charentes 13 temples et un cimetière inscrits sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques illustrant, par leur intérêt et leurs caractères architecturaux, les traces de l'histoire du protestantisme de cette région.

D’après le rapport de Brigitte MONTAGNE de la Conservation régionale des monuments historiques

retour vers           histoire                page d'accueil